Contact : +33(0)473 17 02 17 ou/or videoformes@videoformes.com

Focus Papay Gyro Nights

Papay Gyro Nights, Papa Westray & Hong Kong / présentation de TSZ-MAN CHAN, Frog King Foundation, Hong Kong

Vendredi 17 mars à 17h30
Maison de la culture
Salle Boris Vian

Papay Gyro Nights Art est un festival dont le projet s’axe autour du multimédia, de l’art vidéo, de l’art sonore, du film expérimental, de la musique, de l’architecture, des folklores et des interactions transdisciplinaires. Le festival se déroule dans deux environnements contrastés : sur l’île de Papa Westray en Atlantique nord et à Hong Kong. Il propose aussi des programmes de tournées dans d’autres pays comme l’Islande, la Norvège, la Serbie, les îles Féroé, la Suède et autour du Royaume-Uni… Plutôt que de se concentrer sur des formes d’art conventionnelles, le festival en explore les limites et les frontières.

Site Web

Tsz Man Chan, co-fondatrice du Papay Gyro Nights Festival

PROGRAMME

Broken

Rikke Benborg / 2016

Rikke Benborg est vidéaste et vit à Copenhague. Elle est diplômée de l’Académie royale des beaux-arts du Danemark (master en arts visuels) et de l’université du Middlesex de Londres (licence beaux-arts).

 

« Mon travail tourne souvent autour de l’irrationalité des rêves et de l’inconscient. Je préfère les récits surréalistes et fragmentés à la narration cinématographique traditionnelle. Le film est un outil qui me permet d’explorer la logique et la poésie de l’image. J’intègre souvent des éléments d’animation dans mes films. L’animation, de par sa capacité à faire vivre l’inanimé et à révéler ce qui est caché, possède un côté quasi alchimique et s’empare ainsi de tout ce qui est magique et obscur.
Cette qualité m’attire beaucoup.
J’aime également tout ce qui est théâtral : les gestes et la mélancolie des premiers films muets en particulier, et de tout ce qui a trait à l’esthétique surréaliste, les masques et les costumes étranges.
J’utilise un langage formel et minimaliste dans mon travail, mais paradoxalement, c’est dans le contraire que je me nourris. »

I bring sleep

Rikke Benborg / 2015

Film 8mm converti en format vidéo
Concept, caméra, son, montage : Rikke Benborg
Éclairage : Christian Alkjær
Costumes, scénographie : Rikke Benborg, Sian Kristoffersen
Accessoires : Fie Norsker, Majken Schultz
Coiffures : Fie Norsker
Régie : Sian Kristoffersen
Interprétation : Stinne Storm, Majken Schultz, Mikkel Olaf Eskildsen
Merci au Betty Nansen Teatret de Copenhague

SILENT BLOCK

Cédric Dupire / 2013

Silent Block est la rencontre primitive et le combat entre un homme de chair et un caddie de métal.
Le temps est suspendu, c’est la méditation de la lutte.

carte noire, AT / CA

Michaela Grill / 2014

Née en 1971 en Autriche.
Études à Vienne, Glasgow et Londres. Depuis 1999, elle a réalisé de nombreux films et vidéos, installations et performances visuelles. Elle s’est produite en Autriche et à l’étranger.
Elle vit à Vienne.

Des éclairs blancs dans la nuit. Comme une gravure, ou de petites touches de peinture. Spectres clignotants, visions fantomatiques. Un véritable panorama, une tension palpable.

Dans carte noire, road movie miniature et sombre, Michaela Grill poursuit son mouvement cinématographique partant de l’abstraction d’un objet pour aller vers son aliénation. Elle choisit ici un sujet classique et très fort de la culture populaire et du cinéma : un trajet en voiture sur une route de campagne déserte – ce qui évoque immédiatement une multitude de genres. Si la fin peut surprendre, on ne peut s’empêcher de penser à une « lost highway » librement inspirée de David Lynch.

Le film consiste en un plan subjectif qui avance sur une route goudronnée dont on voit défiler la ligne centrale. La route disparaît derrière un monticule puis resurgit et rejoint la colline voisine. On aperçoit un paysage de steppe de chaque côté, et une montagne en pente douce à l’horizon. Le traitement numérique l’a transformée en une image négative, un noir et blanc clignotant qui évoque des traits au pastel sur un tableau noir. Bref fragment – deux minutes et demie –d’un trajet nocturne sur un terrain accidenté, avec une bande-son frémissante et inquiétante d’Andreas Berger. L’asphalte vibre et l’horizon s’éclaire. Le moteur gronde et la vue se trouble. Un voyage imaginaire. Un film noir. carte noire. Librement inspiré de « Road to Nowhere » de David Byrne. La petite chouette vous attend.

(Isabella Reicher)

CANDICE

Mademoiselle L / 2014

« Promenade d’une femme solitaire et pensive. Ses yeux et le paysage qui l’entoure ne faisant qu’un. Une femme en filigrane. Les ondulations du temps sont les lignes noires et grises des aiguilles antihoraires de son existence… »

ML (Octobre 2013)

Architecte, réalisatrice et monteuse, Mademoiselle L. vit à Paris. Son tout premier court métrage Diatomée est bientôt devenu un « corps-métrage », comme elle définit son travail, puis un triptyque intitulé Claire Obscure et Malojá, grâce à de nombreuses collaborations dont une avec Steven Severin pour Malojá lors du Festival du nouveau cinéma de Montréal en octobre 2010 et au Tate Britain de Londres en décembre 2010. Sa sensibilité est révélée lors d’une commande pour accompagner le morceau « Slowed » de Pieter Nooten, un projet porté par la FiFi Gallery de New York, Miami, Mexico et montré en avant-première à Mexico en janvier 2013.

SEED variations

Genetic Moo / 2015

Nicola Schauerman a obtenu un master au Lansdown Centre for Electronic Arts de l’université du Middlesex, en 2006. Elle a fondé le groupe d’artistes Genetic Moo, qui a présenté des œuvres dans de nombreux lieux en Grande-Bretagne, dont la Tate Modern, Whitechapel Gallery, Exploding Cinema, Area10 et Bargehouse, ainsi que sur des festivals internationaux de cinéma, à Venise, Munich et New York. Nicola est professeure de cinéma et de vidéo dans l’enseignement supérieur depuis 2000.

Tim Pickup travaille dans l’art multimédia et la programmation depuis une bonne dizaine d’années. Il a réalisé des courts métrages, des jeux pour internet, des musiques électroniques et des émissions de radio. Il a obtenu un master en arts numériques au Camberwell College of Arts en 2009.

Depuis 2006, Schauermann et Pickup collaborent sur une série d’installations vidéo interactives qui ont été montrées dans plusieurs lieux en Grande-Bretagne dont le De La Warr Pavilion. Une de leurs œuvres, Becoming Starfish, a reçu le prix John Lansdown des arts numériques interactifs à l’Eurographics 2007.

SEED variations consiste en une série de séquences vidéo construites par algorithme. Des images filmées de corps en mouvement sont d’abord découpées en plusieurs plans fixes, traités par un logiciel Java qui ajoute nuances, rotation et mouvements. Les figures sont définies par formules mathématiques et s’inspirent de formes de fleurs, de graines et de pollen. Petit à petit, le film est créé, image par image – en général des centaines de milliers de possibilités surgissent, bien plus que ce que l’on pourrait obtenir à la main.

Maison de la Culture

Maison de la Culture
Salle Boris Vian
Rue Abée de l’Épée
63000 Clermont-Ferrand